Service de médecine nucléaire

(Plot A – Fougère 1)

Pr Pascal Merlet

Chef du service de Médecine Nucléaire de l’hôpital Saint-Louis (par interim)

Secrétariat / Prendre un rendez-vous :

Contacts

Les activités du services

Le service de Médecine nucléaire de l’hôpital Saint-Louis comprend deux grands secteurs d’activités :

L’imagerie médicale

Pour la réalisation de l’ensemble des examens nécessaires à la prise en charge des patients d’Oncologie.

Equipements

Tomographie par Emission de Positons (TEP) :
• Indications majoritairement liées à l’Oncologie et à l’Hématologie
• Secteur doté d’une caméra TEP/TDM Philips Gemini XL permettant de réaliser des images scintigraphiques couplées à des images scannographiques afin de mieux localiser anatomiquement les zones repérées par la scintigraphie

Gamma-caméras :
• Secteur de Médecine nucléaire « conventionnelle » équipé de deux gamma-caméras dont l’une d’elles permet également de mieux localiser les images scintigraphiques en les couplant à des images scannographiques

Examens pratiqués

• Scintigraphies osseuses (notamment dans le bilan d’extension des cancers prostatiques et mammaires)
• Traction d’éjection isotopique dans les suivis des chimiothérapies potentiellement cardiotoxiques
• Scintigraphies thyroïdiennes et parathyroïdiennes
• Recherche de ganglions sentinelles dans le bilan pré-opératoire des cancers du sein et des mélanomes
• Scintigraphies pulmonaires (recherche d’embolie pulmonaire et bilan pré-opératoire des cancers pulmonaires)
• Scintigraphie à l’Octréoscan® (octreotide marqué à l’Indium 111) pour le bilan des tumeurs neuro-endocrines
• Scintigraphies médullaires demandées par les hématologues
• Scintigraphies rénales demandées par les urologues

La radiothérapie interne vectorisée ou radiothérapie métabolique

  • Traitement par Iode 131 (irathérapie) des cancers thyroïdiens différenciés et des hyperthyroïdies bénignes
  • Traitement de consolidation des lymphomes folliculaires réfractaires par des anticorps monoclonaux marqués avec un radio-isotope (Zévalin®)
  • Traitement palliatif des métastases osseuses douloureuses des cancers par des diphosphonates marqués (Quadramet®, Métastron®)

Informations complémentaires

Le secteur de radiothérapie dispose de chambres d’hospitalisation pour effectuer les traitements en Cancérologie :
Deux chambres radioprotégées sont situées dans le service de Radiothérapie dans lesquelles sont pris en charge majoritairement les traitements par Iode 131 des cancers thyroïdiens différenciés, mais aussi en hôpital de jour les traitements par le Quadramet®. Ces deux traitements nécessitent un recueil des urines des patients pendant la durée de d’hospitalisation qui est en moyenne, respectivement, de 55 heures et de 6 heures.

Une chambre supplémentaire radioprotégée est consacrée aux traitements qui ne nécessitent pas un recueil des urines (Zévalin®, Métastron®) et sont effectués en hôpital de jour.

Concernant le cancer thyroïdien, le service de Médecine nucléaire assure la prise en charge clinique globale du patient dès que le diagnostic a été retenu (consultation d’annonce, traitement par Iode 131, scintigraphie post-thérapeutique sur les gamma-caméras du service, et consultations de suivi).

Les compétences et expertises

En cancérologie

Le service prend en charge toutes les indications, en particulier il a des compétences marquées en :
• Pneumologie
• Hématologie
• Dermatologie
• Gastroentérologie essentiellement dans le cancer de l‘œsophage
• Gynécologie dans le cancer du sein et le cancer du col utérin

En endocrinologie

Cancers thyroïdiens :
Prise en charge clinique (thérapeutique et suivi des patients) en particulier grâce aux scintigraphies effectuées sur place : scintigraphies sur doses thérapeutiques d’Iode 131 et/ou examens TEP/TDM au 18FDG dans l’évaluation thérapeutique, pronostique et le bilan d’extension des patients.

Irathérapie des hyperthyroïdies (bénignes), avec participation à des protocoles de recherche clinique.

Le service de Médecine Nucléaire de l’hôpital Saint-Louis est Centre Expert régional clinique des Cancers rares pour les Cancers de la thyroïde réfractaires.

Le service de Médecine Nucléaire de l’hôpital Saint-Louis anime des Réunions de Concertation Pluridisciplinaire (RCP) en onco-endocrinologie pour lesquelles les pathologies thyroïdiennes représentent la majorité des patients.